Un choc psychoplastique

Au sortir du sous bois, la vision soudaine de la Chartreuse de la Verne atteint en plein cœur le promeneur distrait par la sinuosité du chemin. La force de l’architecture émerge si brutalement de la douceur lumineuse des collines qu’elle impose à son regard la rudesse d’une certitude nouvelle. La violence de la surprise est telle qu’il vacille, saisi d’un émerveillement douloureux.


La méditation pétrifiée des solitaires désarçonne sa rêverie. Les images familières fuient en désordre, vaincues par la vigueur d’une beauté ordonnée à la contemplation. La volonté défaille, aveuglée, implore et se reprend dans le désir conquérant de voir au delà des murailles dressées victorieusement vers le ciel.


En cet instant salutaire, la mémoire personnelle féconde la mémoire héréditaire du promeneur esseulé. Dans la région germinative de l’hippocampe, s’engage un processus de neurogenèse qu’il faut maintenant cultiver grâce à un entraînement psychoplastique inspiré des lieux.

#mémoirehéréditaire #mémoirepersonnelle #neurogenése #entraînementpsychoplastique

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square