Assurer lʼindépendance des personnes âgées handicapées




La solitude et lʼimmobilité forcées, la télévision qui se substitue à lʼautre, sans ouvrir de dialogue, nuisent au plus haut degré à la plasticité cérébrale indispensable à lʼéquilibre du vieillard et augmente le poids de son handicap quel quʼil soit. Il sʼéteint.

Dans ces conditions, la mémoire est le feu vital quʼil faut entretenir à tout prix. Lʼentraînement psychoplastique consiste alors à reconstituer la trame des évènements passés, à partir de lʼévocation des lieux devenus inaccessibles, pour rendre au présent une épaisseur personnelle. Le récit autobiographique que la personne âgée handicapée adresse au praticien stimule les cellules-souches: lʼeffort de la mémoire personnelle féconde la mémoire héréditaire et tisse un nouveau réseau mnésique. Sʼouvre ainsi la voie dʼune méditation rassérénante à lʼapproche de la mort.


La psychoplastie du vieillard handicapé tient à la recomposition de son histoire. Activer le feu de sa mémoire modèle son cerveau et fortifie son indépendance sur le plan psychique et moral.

#entraînementpsychoplastique #plasticitécérébrale #mémoirepersonnelle #vieillesse #handicap

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square